Comment bien choisir son bac ?

Comment bien choisir son bac ?

Le bac est un sésame qui permet de poursuivre des études supérieures ou d’intégrer la vie active. Dès la classe de 3e, vous devez identifier votre orientation pour le lycée, même s’il n’est pas définitif. Ce choix anticipé étant décisif pour votre baccalauréat. En effet, pour le lycée, il existe plusieurs options possibles : le cursus général et technologique, ou la voie professionnelle.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Le bac professionnel, pour intégrer plus rapidement la vie active

Selon vos centres d’intérêts et vos aptitudes, le parcours que vous envisagez ou votre projet professionnel, le choix peut être très différent. Ainsi, pour ceux qui projettent d’intégrer plus tôt la vie active, la voie professionnelle est plus indiquée.

En effet, en passant un bac pro, vous pouvez vous former à un métier après 3 années de lycée. Ceci est aussi possible après deux années suite à un CAP. La formation comprend des enseignements théoriques et des périodes d’apprentissage en milieu professionnel. Les entreprises apprécient particulièrement ce côté pratique du parcours au moment de l’embauche.

Le bac pro se prépare au sein d’un lycée professionnel et vous permet d’accéder à près d’une centaine de spécialités. Sa visée première étant l’insertion directe dans des corps de métiers. Par exemple, le bac pro des services à la personne et de la santé vous permettent de devenir infirmier ou auxiliaire de puériculture. Vous pouvez aussi intégrer les métiers de l’artisanat ou des arts appliqués comme boucher ou photographe.

Au-delà de la formation scolaire, il vous est possible de suivre une formation en alternance dans des centres spécialisés. Dans ce cas, vous disposez parallèlement d’un revenu. L’autre avantage d’une formation en alternance étant la possibilité d’être embauché tout de suite à la fin de la formation.

Bien que le bac professionnel soit un moyen d’intégrer directement le monde du travail, vous avez malgré tout la possibilité de continuer vos études. Par exemple, vous pouvez acquérir une spécialisation en suivant une formation d’une année supplémentaire. Il est aussi possible de s’inscrire pour un BTS ou un DUT, voire une licence ou un master.

Bac général et bac technologique, les spécificités

La voie générale et technologique permet de passer un bac général ou un bac technologique. Elle convient pour ceux qui veulent suivre une formation plus généraliste ou au contraire, qui envisagent un parcours ultérieur plus spécifique.

C’est au cours de la classe de seconde que vous pourrez formuler vos vœux d’orientation définitifs pour un bac général ou un bac technologique. Lesquelles aspirations doivent être validées par le conseil de classe.

Globalement, si vous planifiez de vous inscrire à l’université, dans une école d’ingénieurs ou encore dans une classe préparatoire, le bac général convient mieux. Ce parcours comprend des matières générales et permet d’accéder à des domaines plus larges.

Cependant, avec la réforme, en plus des matières communes, vous devez choisir parmi 12 spécialités, avec la possibilité d’avoir plusieurs combinaisons différentes. Les enseignements de spécialisation à suivre pour faire médecine ne seront pas les mêmes que ceux pour préparer une école d’ingénieurs.

Quant au bac technologique, contrairement au bac professionnel, il n’a pas été pensé pour permettre une insertion professionnelle immédiate. Il est plutôt destiné à ceux qui veulent exercer un métier nécessitant des connaissances plus technologiques, plus spécifiques.

À ce titre, le bac technologique comprend 8 séries conçues autour de différents secteurs d’activités. Par exemple, la gestion d’entreprise, l’écologie, l’agriculture ou les métiers de la communication. Selon votre projet professionnel, vous aurez donc la possibilité de choisir parmi ces branches. Par la suite, vous pouvez opter pour un BTS ou un DUT. Ceci, sans pour autant exclure la possibilité de vous inscrire dans une école de commerce ou une école d’ingénieurs.

L’importance de faire un choix réaliste

Pour choisir son bac, au-delà des études supérieures envisagées ou du projet professionnel, il est essentiel de se pencher sur ses compétences personnelles. En effet, vous devez être conscient de ce que vous savez faire ou de ce que vous pouvez accomplir et choisir votre branche en conséquence.

Parmi les indicateurs à considérer, il est important d’analyser vos résultats scolaires pour voir si vous maîtrisez les matières fondamentales de votre bac. Ici, il s’agit d’identifier les matières dans lesquelles vous brillez ou celles où un appui particulier est requis compte tenu du bac envisagé. Plus qu’un simple indicateur, les résultats scolaires peuvent impacter sur votre motivation et votre capacité ultérieure à fournir les efforts nécessaires pour réussir.

L’avis du conseil de classe est obligatoire pour valider votre orientation. Sur la base de vos résultats scolaires et des entretiens avec le conseiller, les responsables pédagogiques peuvent émettre un avis défavorable. Ils sont aussi en droit de vous imposer un meilleur choix. L’objectif étant de minimiser vos risques d’échec. Vos évaluations doivent donc être cohérentes avec le bac choisi.

Dans tous les cas, les prérogatives du conseil de classe se limitent au choix du bac et ne peuvent s’appliquer à l’identification des spécialités. Ainsi, bac général ou bac technologique, si votre choix n’est pas validé, vous pouvez imposer les enseignements de spécialités que vous voulez suivre.

Enfin, il faut retenir que dans toutes vos démarches, vous pouvez vous faire accompagner par un conseiller en orientation ou un coach. Il sera chargé de vous aider dans votre réflexion et apportera son expertise pour arrêter votre choix de bac.