Quelle licence universitaire choisir ?

Quelle licence universitaire choisir ?

La licence est un diplôme universitaire qui s’obtient sur une période de 3 ans après le baccalauréat. Pour les nouveaux bacheliers, le choix de la formation s’avère parfois un véritable casse-tête, compte tenu des 3000 types de licence existants. Il s’agit cependant d’une décision qu’il faudra prendre, alors mieux vaut bien s’informer.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Les différentes licences

La licence générale

La licence générale permet d’avoir des connaissances théoriques générales dans une discipline en particulier. Cela peut concerner les arts et les lettres en passant par le droit, l’économie, la technologie ou encore les sciences. Cette formation se fait en 3 ans et se divise en 6 semestres, pendant lesquels au minimum les étudiants suivront 1500 heures de cours. Ensuite, il est possible d’intégrer un master pour se spécialiser.

La licence pluridisciplinaire

À l’opposé des licences générales qui ciblent une seule filière, les licences pluridisciplinaires réunissent au moins 2 matières distinctes. Un diplôme attestant les compétences acquises parallèlement sur une durée de 3 ans est délivré. Le diplôme obtenu au bout de ce type de formation bénéficie d’une meilleure appréciation, de plus d’opportunités d’emploi et d’une plus grande culture générale.

La double licence

Le principe de cette option est simple : l’étudiant s’inscrit dans 2 licences différentes dans une même ou dans 2 universités différentes. Et au bout des 3 ans d’études, un double diplôme est remis. Pour intégrer une double licence, il vaut mieux avoir un bon dossier scolaire. En général, les places pour ce genre de formation sont limitées. Et en plus de l’envoi du dossier, un entretien de motivation sera sûrement à passer.

La licence professionnelle

La licence professionnelle est ouverte aux étudiants avec un bac+2 (DUT, BTS, L2…), soit 120 crédits ECTS. Le recrutement se fait sur dossier et sur un entretien de motivation. Pour cette catégorie, c’est 500 heures d’enseignement à l’université. Cette formation peut aussi être dispensée à l’école, au lycée ou en CFA (Centre de Formation des Apprentis). Des travaux pratiques (TP), un projet tutoré et un stage sont au programme en plus des cours magistraux (CM) et des travaux dirigés (TD). Au total, l’étudiant pourra choisir entre 176 types de licence professionnelle.

Les critères pour choisir sa licence

Choisir sa licence permet de se former dans un ou plusieurs domaines. Une fois le diplôme décroché, vous pourrez continuer vos études en enchaînant avec un master ou intégrer une grande école, un IAE ou prendre une licence pro. Vous pourrez aussi entrer dans la vie active. Le choix de la licence s’avère donc crucial pour l’avenir de l’étudiant. Pour cela, il faut se fier à plusieurs critères.

  • Ses goûts : si un étudiant choisit sa filière selon ses intérêts, il sera plus investi dans ce qu’il fera et aura bien plus de chance de réussir
  • Les débouchés : en choisissant une licence, on pense à son futur métier. Il faut donc bien voir où mène le choix que l’on fait et connaître les taux d’insertion.
  • Sa manière de travailler : à l’université, les professeurs n’ont pas le temps de se focaliser sur un seul étudiant. Donc, il faut se choisir un domaine passionnant qui encourage à une étude rigoureuse et autonome.
  • La durée des études : trois ans c’est long, alors mieux vaut être engagé dans un domaine que l’on apprécie
  • Le coût de la formation : pour ne pas perdre de l’argent, allez directement sur la licence de votre choix au lieu de faire des tests à gauche et à droite
  • La localisation : il est possible d’être attiré par une formation loin de chez soi. Pour ce cas, il faudra alors se couper de son entourage. Si on n’y est pas encore préparé, il est possible de ne faire ce choix qu’en master

Les débouchés

Après les trois premières années d’études universitaires, beaucoup d’étudiants se posent la question de continuer ou non leurs études. 

Continuer les études

Pour les étudiants qui souhaitent avoir des connaissances en plus, la poursuite des études est une option non négligeable. Il existe plusieurs possibilités de formations qui peuvent être choisies à tout moment. 

Aller vers un master : la majorité des étudiants qui ont une licence poursuivent leurs études vers un master universitaire de type bac+4 ou bac+5. Avec diverses spécialités au choix, l’étudiant pourra aller soit vers un master recherche soit vers un master pro pour s’insérer plus facilement dans la vie professionnelle

Voir également : Quel master choisir ?

Intégrer une grande école : si des écoles d’ingénieurs ou de commerce figurent dans le choix de l’étudiant pour ses études d’après licence, il devra alors miser sur un système d’admissions parallèles. Il y a aussi les écoles spécialisées dans de multiples domaines. En général, il faut passer un concours écrit et des entretiens. Il est également possible que le recrutement se fasse par sélection de dossier.

Entrer dans une IEP : les Instituts d’Etudes Politiques attirent beaucoup les étudiants après la licence et ce peu importe la filière. Dans l’immense majorité des cas, les admissions se font par voie de concours

Aller travailler

Tous les étudiants ne sont pas prêts à continuer leurs études une fois leur diplôme bac+3 en poche. Après la licence, il est en effet possible d’accéder directement au monde du travail. Il est tout à fait faisable d’intégrer le secteur professionnel étant donné que ce genre de profil intéresse fortement les recruteurs. C’est également la voie empruntée par la majorité des étudiants qui ont opté pour une licence pro. Enfin, longtemps considérée comme un choix de garage, l’alternance entre travail et études est tout à fait envisageable.

Que faire si l’on se trompe ?

Quand on intègre une licence, c’est en tout état de cause que l’on s’y engage. Mais malgré toutes les questions que l’on s’est posé, il peut arriver qu’on se trompe de choix. Si tel est le cas, il n y’a pas de quoi s’alarmer pour autant. Il existe toujours des solutions pour se réorienter après une L1 ou L2. Il faudra alors monter un dossier comprenant les bulletins du lycée et une lettre de motivation. 

Changer d’orientation en cours de semestre

Changer de voix en cours d’année est tout à fait possible à la rentrée décalée. Dans ce cas de figure, les universités ont chacune leur politique. Par exemple, à l’université de Clermont-Ferrand, un système de majeure-mineure offre aux étudiants de droit, d’économie et de gestion l’opportunité d’aller vers un autre domaine en plus du choix principal. 

Par contre, les bi-licences et certains cursus sélectifs ne sont pas accessibles en cours d’année. Pour les autres cas, cela dépend du nombre de places disponibles. En général, le sérieux du candidat sera l’un des critères pris en compte par la commission pédagogique. Alors, si on veut que toutes les chances soient de son côté, il est recommandé d’aller jusqu’aux partiels de décembre-janvier. Cela permettra aussi d’alléger le travail à venir. En effet, si la demande est acceptée, l’étudiant rejoindra le deuxième semestre de la licence avec une liste de matières à rattraper. Celles-ci seront plus ou moins longues selon les UE (unités d’enseignement) obtenues dans la première formation.