Quelle licence professionnelle choisir ?

Quelle licence professionnelle choisir ?

La licence professionnelle s’obtient après deux semestres de formation. Ouverte à tous les étudiants titulaires d’un Bac+2, elle est créée en partenariat avec une université. À ce titre, elle se caractérise par une approche plus pratique, alliée à un volet de spécialisation. Très sélective, la licence professionnelle est avant tout un excellent moyen de réussir votre insertion dans la vie active.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Pourquoi poursuivre en une licence professionnelle ?

La licence professionnelle est un diplôme délivré par un IUT (Institut universitaire de technologie), une UFR (Unité de formation et de recherche) ou une université. Ayant fait ses preuves depuis sa création, ce diplôme reconnu au niveau européen est une réelle opportunité de se former rapidement à un métier. Lors de vos choix d’orientation ou de réorientation, il peut s’agir d’une option très avantageuse, notamment après avoir effectué un DUT ou un BTS

Conçue en collaboration avec les professionnels de différents secteurs et les entreprises, cette formation répond à des besoins réels. Son contenu est effectivement pensé pour répondre aux exigences du marché du travail. À ce titre, ce diplôme augmente vos chances de trouver un premier emploi. D’ailleurs, les statistiques démontrent que la grande majorité des diplômés ont pu intégrer une entreprise dans l’année qui a suivi la fin de leur formation.

Au niveau de l’apprentissage, entre le stage en entreprise et le projet tutoré, votre formation sera assurée par de nombreux professionnels. Si vous voulez mettre en pratique rapidement les notions théoriques acquises, sachez que plusieurs cursus sont proposés en alternance, avec un contrat de professionnalisation. Cette option vous donne la possibilité de vous former, tout en ayant une première expérience professionnelle. 

Comment choisir sa licence professionnelle ?

Avant de choisir votre licence professionnelle, vous devez considérer quelques points essentiels. Il s’agit notamment de préciser votre projet professionnel. Ceci, afin de voir s’il est en adéquation avec les cursus proposés. Vous devez également identifier les débouchés de la formation choisie ou les compétences acquises.

Par ailleurs, il vous est nécessaire de vérifier que le programme répond réellement à vos attentes personnelles. Considérez la programmation des cours, la possibilité de recourir à l’alternance et voyez si les opportunités d’embauche sont réelles. Le diplôme doit présenter une valeur ajoutée pour votre avenir professionnel et être reconnu par les recruteurs. 

Selon vos attentes ou votre projet de spécialisation, vous avez le choix entre plus de 2 000 licences professionnelles et près de 173 mentions. Globalement, les formations portent sur 8 grands domaines d’activités, dont :

  • La gestion ;
  • La communication et l’information ;
  • Les services aux personnes ou aux collectivités ;
  • Le génie civil et la construction. 

Il faut savoir que pour intégrer une licence professionnelle, vous devez répondre à certaines exigences, car le nombre de places disponibles est limité. Le recrutement se fait sur dossier, et inclut un entretien de motivation. Ces étapes permettent d’évaluer votre parcours d’études, mais aussi votre intérêt pour la spécialisation envisagée.

Quelques exemples de licence professionnelle

Pour une formation axée sur la gestion, vous pouvez vous inscrire en « Licence professionnelle Management  et Gestion des organisations », comme celle proposée par l’Université de Lille. Elle vise la spécialisation dans le management d’entreprise et la maîtrise de domaines précis comme la comptabilité ou le droit.

Toujours dans le domaine du management, l’Université de Montpellier propose la « Licence professionnelle Organisation et Gestion des établissements hôteliers et de restauration ». L’objectif est d’acquérir des compétences en gestion de structures destinées aux loisirs, à la restauration ou au tourisme. 

Pour une spécialisation dans le domaine bancaire, vous pouvez opter pour la « Licence professionnelle Assurance Banque Finance » de l’Université d’Aix-Marseille. Le programme est axé sur les différents aspects de la gestion d’un portefeuille client.

L’Université Paris-Diderot propose la licence professionnelle « Métiers de la protection et de la gestion de l’environnement ». Cette option s’adresse à vous si vous souhaitez acquérir des compétences en matière de génie de l’environnement. Ainsi, vous pourrez exercer dans le domaine de la géothermie, de l’imagerie géophysique appliquée au génie civil ou encore de la prospection minière géologique et pétrolière. 

Que faire après une licence professionnelle ?

La licence professionnelle est principalement destinée aux étudiants qui désirent intégrer rapidement le monde du travail. Cependant, si la cohérence avec votre projet professionnel est avérée, vous pouvez poursuivre en Master, notamment dans une école d’ingénieurs ou de commerce. Pour appuyer votre candidature, les recommandations de vos enseignants peuvent aider. Vous noterez néanmoins que l’intégration est compliquée. En effet, au-delà du dossier à présenter ou de l’entretien d’évaluation, le concours reste souvent obligatoire. 

Et si la spécialisation ne vous convient pas, vous pouvez toujours reprendre votre formation initiale dans le cadre d’une réorientation. Par ailleurs, une autre alternative envisageable est de vous réinscrire pour une licence dans un domaine plus généraliste. Ainsi, certains étudiants s’inscrivent dans des passerelles de niveau inférieur pour pouvoir s’inscrire en Master l’année suivante. Dans ce cas, il est plus judicieux de choisir une filière voisine du parcours envisagé.

Enfin, vous pouvez poursuivre votre apprentissage en alternance. Bien que l’accès soit très restrictif, cette option est très avantageuse. Elle vous permet d’obtenir un diplôme de Master, tout en ayant une source de revenus. Dans tous les cas, plus que jamais, vous devez démontrer votre motivation et vos capacités.