Quelle classe préparatoire choisir ?

Quelle classe préparatoire choisir ?

Comment choisir sa prépa ? Cette question revient souvent auprès de ceux qui cherchent une orientation post-bac. Les classes préparatoires s’avèrent, en effet, un moyen efficace pour intégrer les grandes écoles. Par conséquent, il est important de faire le bon choix et de ne pas abandonner la formation en cours de route. Voici quelques précieux conseils pour vous aider à trouver les prépas adaptées à votre profil.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Les différents types de classes préparatoires

Les classes préparatoires constituent une formation destinée à mieux préparer les étudiants aux concours des grandes écoles CPGE et des écoles d’ingénieurs. Il existe plusieurs types de prépas selon votre profil et la filière que vous souhaitez intégrer. Les CPGE ou Classes préparatoires aux grandes écoles sont les plus connues.

Il existe trois grandes catégories de prépa :

  • Les prépas littéraires : ces classes s’ouvrent vers des filières en langues, lettres classiques ou modernes. Elles vous donnent aussi accès aux établissements intégrés aux concours BEL, aux IEP et à l’ENS ;
  • Les prépas scientifiques : elles vous permettent de passer les épreuves pour entrer dans les écoles d’ingénieurs comme l’Ensam, la Polytechnique, les Mines ou les Ponts. Elles s’ouvrent aussi vers l’ENS ;
  • Les prépas économiques et commerciales : elles vous aident à intégrer des écoles spécialisées en management et finance. Les grandes écoles de commerce se trouvent également dans le viseur de ce type de prépa, notamment les Edhec, Essec, HEC et ESCP…

Pour savoir comment choisir sa prépa, le mieux est de se référer à la filière de son baccalauréat. Ainsi, si vous êtes titulaire d’un Bac ES, les prépas économiques et commerciales sont plus accessibles pour vous. Si vous êtes en série S, les prépas scientifiques, sociales, économiques sont plus adaptées à votre profil que les prépas littéraires. La série L vous donne, quant à elle, accès à ces dernières.

Les classes préparatoires littéraires

Les classes préparatoires littéraires ne sont pas uniquement réservées aux titulaires d’un Bac série L. La preuve, les titulaires d’un Bac scientifique sont parfois majoritaires dans le recrutement des établissements de prépa B/L. Ces classes demandent en effet un bon niveau de mathématiques, de statistiques et d’analyse économique.

Par ailleurs, il faut savoir que les classes préparatoires littéraires se subdivisent en 2 domaines spécifiques : l’ENS lettres (A/L et LSH) et l’ENS lettres et sciences sociales (B/L).

Les classes préparatoires ENS lettres (A/L et LSH)

Il s’agit d’une filière entièrement littéraire. La première année d’étude généraliste est appelée Hypokhâgne. Elle est constituée de différentes matières comme les langues vivantes, le français et la philosophie. Les cultures et langues de l’Antiquité latine ou grecque et l’histoire-géographie en font aussi partie.

La deuxième année Khâgne est une année de spécialisation. Elle vous permet d’opter pour une spécialité en vue de vos concours. Pour un khâgne classique Ulm (A/L), vous devez inclure une langue morte (grec ou latin) de votre choix. Ce n’est pas le cas pour le khâgne moderne Lyon (LSH) où la géographie est obligatoire.

Les classes préparatoires ENS (B/L) lettres et sciences sociales

Contrairement à la première option dont le contenu est basé sur la littérature, les prépas B/L exigent un bon niveau en mathématiques. Des connaissances avancées en sciences sociales et en économie sont également indispensables. Ces matières scientifiques s’ajoutent aux formations littéraires incluant les lettres, l’histoire, la philosophie et les langues vivantes.

À l’issue de cette formation, vous pouvez passer un concours auprès des ENS Ulm, Lyon et Cachan dans les filières sciences sociales. Votre aptitude scientifique peut aussi favoriser votre intégration dans des écoles de statistiques comme l’ENSAI (Ecole nationale de la statistique et de l’analyse de l’information). Votre entrée à l’ENSAE (Ecole nationale de la statistique et de l’administration économique) sera aussi privilégiée.

L’IEP (Institut d’études politiques) et les établissements de communication sont aussi accessibles avec cette prépa.

Il existe des cas particuliers pour les prépas littéraires. Tel est notamment le cas des prépas Saint-Cyr lettres, artistiques Cachan et Chartes.

Les prépas scientifiques

Si vous êtes titulaire d’un Bac S, STI2D, STAV ou STL, vous pouvez intégrer des classes prépas scientifiques. À l’issue de cette formation, vous pourrez vous porter candidat auprès des grandes écoles militaires, scientifiques, vétérinaires ou d’ingénieurs.

Quelle que soit la filière choisie, les cours en première année sont axés sur les maths sup. Les matières sont notamment composées de MPSI (mathématiques-physique/ sciences de l’ingénieur), PTSI (physique-technologie/sciences de l’ingénieur) et PCSI ou physique-chimie.

En deuxième année, vous êtes amené à étudier les maths spé. Selon votre option en première année, vous pouvez intégrer une spécialisation en PSI (physique et sciences de l’ingénieur).

Certaines prépas scientifiques s’ouvrent vers des écoles de BCPST formant des ingénieurs spécialisés en sciences de la terre, biologie, physique et chimie. Les titulaires d’un Bac technologique peuvent aussi opter pour des prépas spécifiques.

Les prépas économiques et commerciales

Sachez que les prépas pour la filière économique sont accessibles aux titulaires d’un Bac ES et L, la filière technologique ouverte aux bacheliers STG et la filière scientifique aux bacheliers S.

Et si vous hésitez toujours, prenez rendez-vous auprès de Premier Cap. l’équipe de coach d’orientation vous guidera afin que vous réalisiez le bon parcours.

L’option scientifique (ECS)

L’accès à ces prépas est réservé aux titulaires d’un Bac S. Au programme, vous avez :

  • 9 heures de mathématiques ;
  • 6 heures d’histoire-géographie et de géopolitique ;
  • 6 heures de culture générale ;
  • 6 heures de langues.

Le programme de mathématiques est complexe. Il est notamment composé de probabilités, de fonctions et de statistiques. Son coefficient est toutefois moins élevé lors des concours. Dans cette voie, les clés de la réussite sont la géopolitique, l’histoire et la géographie.

L’option économique (ECE)

Cette voie s’ouvre aux titulaires d’un Bac littéraire avec option mathématiques et d’un Bac ES. Les cours sont composés en grande partie par des analyses économiques et l’histoire des sociétés contemporaines (AEHSC). Les mathématiques portent sur un volume de 8 heures.

Les prépas ECE intègrent les courants économiques ayant marqué le monde depuis le 18ème siècle. Les grands changements et l’évolution économique de l’époque contemporaine y sont également étudiés. Votre parcours inclut les langues vivantes (notamment l’anglais) et la culture générale.

L’option technologique (ECT)

Les bacheliers ayant excellé en filière STMG peuvent intégrer les prépas ECT ou option technologique des prépas économiques et commerciales. Suggérée dans plus de 40 lycées, cette option leur permet d’intégrer les écoles de commerce et de management. À noter qu’elles sont accessibles avec les prépas ECS et ECE.

L’option technologique comporte un programme similaire aux filières ECS et ECE en matière de langues et de culture générale. Les autres cours sont consacrés au management, à la gestion et aux mathématiques. Cette option intègre entre autres une étude de l’économie et du droit faisant suite aux programmes de la classe terminale de la filière STMG.

En dehors des trois options mentionnées, il vous est possible d’opter pour des prépas économiques et commerciales Cachan. Ces classes préparatoires proposent un double cursus en combinant des cours à l’université et au lycée.