Comment se réorienter et changer de voie

Comment se réorienter et changer de voie

Le choix d’une orientation se fait toujours après mure réflexion, en fonction de ses capacités et de ses envies mais aussi en réponse aux diverses questions que l’on s’est posées pour son avenir. Pourtant, il peut arriver qu’on se trompe. Si tel est le cas, inutile de se faire du souci ! Il est tout à fait possible de se réorienter. Comment ? Quand ? Les détails dans cet article.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Changer d’orientation au lycée

Au lycée, la réorientation ne peut être évoquée que lorsqu’un choix de cursus se présente. Il est alors logique qu’elle ne concerne que les élèves en classe de première ou terminale.

Changement de voie en première et terminale

Tout d’abord, ce changement peut se faire en classe de première une fois arrivé à la fin du premier trimestre. Souvent, on décide de changer d’orientation lorsqu’on découvre que les coefficients, les matières principales ou les options disponibles ne sont pas comme on l’aurait souhaité. Donc, c’est souvent après un premier trimestre mitigé que l’on décide de changer. Pour ce faire, il existe une procédure à suivre.

  • Consulter le corps enseignant

Avant de prendre sa décision, le chef d’établissement demande l’avis du conseil de classe. Si nécessaire, il peut imposer à l’élève de suivre un dispositif de remise à niveau. Il est aussi préférable de consulter un conseiller d’orientation. Son avis peut être nécessaire, surtout si on compte se tourner vers une autre profession dans le futur. Pour cette démarche, les parents sont vivement conseillés de discuter avec le professeur principal de leur enfant.

  • Faire la demande au chef d’établissement

En première ou en terminale de l’enseignement général et de l’enseignement technologique, un lycéen peut changer d’orientation en cours ou en fin d’année. Après réponse du conseil de classe, cette orientation se fait sur demande écrite des responsables légaux ou de l’élève si ce dernier est majeur. Quand ce changement a lieu dans le même lycée, le chef d’établissement se prononce dans un délai d’un mois après la demande. Si le changement implique une affectation dans un autre établissement, il faudra l’approbation du DASEN (directeur académique des services de l’éducation nationale) et du chef de l’établissement d’accueil.

En cas de refus

Si le chef d’établissement refuse le changement d’orientation, il existe des solutions de recours pour les parents.

  • Le médiateur académique

Pour saisir le médiateur académique, on peut soit envoyer un simple courrier ou un mail à l’académie dont vous dépendez. Il n’est pas obligatoire de recourir au service d’un avocat.

  • Aller devant le tribunal administratif

Si vraiment le chef d’établissement refuse d’accorder le changement de filière malgré l’approbation du DASEN et/ou du médiateur académique, il est possible d’engager un recours devant un tribunal administratif.

Dans tous les cas, un refus machinal de changement de filière venant du chef d’établissement peut être considéré comme injuste. En effet, celui-ci doit prendre en compte ce qui est bien pour l’enfant mais aussi ses ambitions personnelles.

Changer d’orientation au cours de ses études

Changer de voie durant ses études n’est pas une décision facile à prendre. Avant de vous lancer vers une nouvelle formation, vous devrez tout d’abord abandonner celle que vous suivez. Il est important d’être bien sûr de sa décision pour ne pas avoir de regret plus tard. Le bon réflexe pour ceux qui souhaitent changer d’orientation est de le faire assez tôt. Plus vous prendrez votre décision à l’avance, plus il vous sera facile de vous réorienter. En général, les réorientations se font après le premier semestre d’une année universitaire.

Pendant la licence

Un étudiant qui souhaite se réorienter vers une nouvelle licence devra faire sa demande dès le premier semestre de la 1ère année. Il pourra alors se réorienter en cours d’année, mais devra rattraper son retard. L’établissement lui fournira une liste des matières qu’il devra rattraper. Par contre, pour changer totalement de Licence en L2 ou L3, le processus est bien plus complexe. Dans ce cas, un dossier avec tous les résultats scolaires et une lettre de motivation devra être monté par l’étudiant s’il désire être reçu dans une autre filière. Dans tous les cas, le sérieux du candidat est une condition obligatoire, et la présence pendant les cours en est la garantie.

“Au niveau Master

Dans les universités, voir des étudiants changer de filière pendant leur Master est une chose assez courante. En pratique, le Master 1 est souvent vu comme une passerelle pour aller d’une filière à l’autre. En revanche, il est aussi possible de se réorienter pour son Master 2 mais la concurrence est rude. Par conséquent, il faut que l’étudiant concerné ait les meilleures notes possibles pendant sa première année de Master. Sachez cependant qu’il est presque impossible de changer de Master 2 en pleine saison d’études. Si on se rend compte qu’un cursus n’est pas le bon, il faudra alors faire la demande d’orientation dès le début de l’année scolaire. Dans l’optique de changer vraiment de voie, la seule option est de reprendre les études depuis le début.

Pendant un BTS

Pour changer d’études en pleine année de BTS, il est primordial d’avoir un projet professionnel qui tient la route. Ainsi, vous éviterez une nouvelle réorientation et une perte de temps supplémentaire. Les rentrées décalées constituent d’excellentes alternatives.

Pendant un DUT

Ce diplôme universitaire offre de nombreuses passerelles entre IUT et université. Pour le DUT, des unités d’enseignements (UE) doivent être validées comme en faculté. Ces unités ont des équivalences dans différentes formations universitaires, alors mieux vaut se renseigner si l’on veut rejoindre une licence.

Pendant une prépa

Si vous souhaitez changer de filière ou de projet professionnel, la réorientation est tout à fait possible en classe prépa. L’avantage de cette formation, c’est qu’elle dispose d’un filet de sécurité. En effet, les étudiants inscrits en prépa sont automatiquement inscrits en licence à l’université. Dans le cas où vous comptez accéder à une école de commerce, vous pourrez entrer dans un programme post-bac qui propose une rentrée décalée.

Faire un bilan d’orientation

Le bilan d’orientation scolaire, ou bilan d’orientation jeune, s’adresse aux jeunes et à leurs parents qui ne se retrouvent plus dans le système éducatif. Cette démarche permet de découvrir les points forts et la personnalité du jeune en question, et de donner les pistes professionnelles qui peuvent lui correspondre. En pratique, le conseiller d’orientation doit cerner le profil de l’intéressé grâce aux tests et entretiens qu’il aura avec lui. Avec l’appui du conseiller, l’étudiant/l’élève devra mener une réflexion sur lui-même, sur le système éducatif et les réalités du monde économique.

Vous pouvez aimer ces articles