Mieux vaut choisir des études courtes ou longues ?

Mieux vaut choisir des études courtes ou longues ?

Entre des études courtes ou longues, il n’est pas toujours facile de se décider. Au-delà d’une question de durée, il s’agit de prendre en compte d’autres critères qui sont déterminants pour votre avenir. Les conditions d’admission, les compétences acquises autant que les débouchés sont assurément différentes, selon qu’il soit question d’un bac +2 ou d’un master.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Des objectifs d’apprentissage différents

Choisir entre des études courtes ou longues c’est avant tout considérer la durée nécessaire pour obtenir votre diplôme. Un cursus court suppose une formation de 3 années. Mais plus qu’une question de durée, les deux types de parcours diffèrent aussi sur leurs objectifs.

D’un point de vue général, les études courtes sont associées à une intégration plus rapide dans la vie active. Elles vous offrent la possibilité de vous former à des métiers divers. 

Aussi, les étudiants avec un BTS ou un DUT sont très recherchés par les entreprises. Celles-ci apprécient surtout la main d’œuvre qui peut directement intégrer leurs structures. Ceci grâce à une formation plus pratique accompagnée par de nombreux stages en entreprise.

Ainsi, si les étudiants des filières courtes sont destinés à entrer assez tôt sur le marché du travail, pour les études longues, l’intégration est retardée. Elles sont privilégiées par les universitaires qui veulent approfondir leurs connaissances dans un domaine particulier, souvent plus pointu. Généralement, le savoir à acquérir ainsi que le rythme de travail sont largement plus importants.

Ce type de diplôme convient principalement aux recruteurs qui valorisent le cursus académique et un niveau de compétences plus élevé. Dans cette optique, il s’agit d’études qui durent au moins 5 années et qui sont finalisées par un master, voire un doctorat.

Évidemment, au-delà de la durée, les perspectives d’évolution ne sont pas les mêmes. Vous avez opté pour des études courtes et vous voulez évoluer ? Vous avez la possibilité de suivre des formations supplémentaires qui vous permettront d’obtenir un diplôme de niveau bac +3 ou bac +5.

Le baccalauréat, un critère déterminant

Pour choisir votre parcours universitaire, vous devez aussi considérer votre type de baccalauréat. Si vous préparez un bac professionnel, vous vous destinez assurément à des études courtes. Selon les statistiques, moins de 5 % des étudiants finalisent une licence après un baccalauréat professionnel. La formation visant à vous apprendre directement un métier.

Ceci est également valable pour le baccalauréat technique, avec des étudiants qui privilégient aussi les filières courtes. Par contre, les bacs généraux sont le plus souvent associés aux longues études dans le supérieur.

Il est donc essentiel de vous demander si votre baccalauréat vous permet de poursuivre vos études supérieures dans la filière qui vous convient. Une réorientation est toujours envisageable à tout moment. Mais il est important de ne pas risquer un échec dès votre entrée à l’université et de perdre une année.

Choisir en fonction de votre profil

Pour choisir vos études, votre profil ainsi que votre projet professionnel sont aussi des critères essentiels. Vous pouvez faire appel à un expert de l’orientation pour vous aider à y voir plus clair. Il se charge d’identifier vos atouts, vos envies, vos centres d’intérêt. À l’aide d’un bilan d’orientation, il peut dresser un bilan de vos compétences. Ce sont autant d’éléments qui peuvent servir de base pour déterminer les filières adaptées à vos capacités personnelles.

Les études courtes conviennent plutôt aux étudiants qui désirent suivre une formation professionnalisante et qui veulent travailler rapidement sans suivre des années de formation. La présence aux cours, ainsi que les stages en entreprise étant obligatoires, le suivi est plus poussé. Ainsi, ce type de parcours convient surtout aux universitaires qui disposent d’une autonomie limitée.

Par contre, pour envisager de longues études, il faut une certaine maturité, en plus de la régularité. Pour réussir, vous devez être capable de fournir des efforts sur plusieurs années et de suivre un rythme de travail conséquent. Les longues études sont donc plus adaptées aux étudiants qui font preuve d’une réelle volonté dans le temps.

Prendre en compte le projet professionnel

Quelle que soit la durée d’une formation, il n’est pas vraiment possible de dresser un profil type prédéfini des étudiants qui s’y inscrivent. Cependant, pour vous donner toutes les chances de décrocher votre diplôme, il est nécessaire que vous puissiez faire un choix cohérent. À ce titre, les études supérieures poursuivies doivent contribuer à la réussite de vos projets personnels et surtout professionnels.

Pour ceux qui ont déjà défini les leurs, la décision est prise en fonction de leurs objectifs. Travailler plus tôt ou plus tard, devenir technicien supérieur ou médecin… Autant d’éléments pouvant influer sur votre choix d’études. Toutefois, si vous ne savez pas encore ce que vous ferez plus tard, une réflexion plus profonde s’impose. Il s’agit d’une véritable démarche personnelle. Le questionnement sur ce que vous voulez devenir est une base indispensable pour vous décider.

Une fois de plus, le rôle du conseiller en orientation est décisif. Il peut vous accompagner et vous aider à mieux cerner votre projet professionnel. Filières à privilégier ou identification des établissements qui conviennent, il est même apte à vous assister pour les inscriptions.

Qu’elles soient courtes ou longues, les études doivent surtout contribuer à votre épanouissement personnel et à la réalisation de votre projet professionnel. Il est donc essentiel que la décision soit individuelle et surtout mûrement réfléchie.

Vous pouvez aimer ces articles