Que faire après le Bac ?

Que faire après le Bac ?

C’est un sentiment mêlé de soulagement et de satisfaction qui remplit un élève quand il obtient son baccalauréat. Cependant, ce diplôme n’est qu’un premier pas pour sa prochaine vie. A partir de ce moment, plusieurs choix d’études s’offrent à lui. Tout jeune bachelier devra choisir entre un large panel de formations, faire des études courtes ou longues, aller en écoles spécialisées ou en université… Son choix sera déterminant pour son avenir !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Les formations courtes

Les études courtes, qui durent deux ou trois ans maximum, acceptent toutes les filières. Ce cursus d’études permet d’avoir accès à des formations professionnalisantes qui visent à donner les bonnes bases d’un domaine précis. Que ce soit pour le secteur privé ou pour le public, les formations proposées débouchent sur l’obtention d’un BTS ou d’un DUT.

Les BTS

Le Brevet de Technicien Supérieur (BTS) s’obtient après une formation de deux ans après le bac. On en propose dans différentes écoles privées et très souvent dans les lycées privés ou publics. Cette formation se compose de cours théoriques, de cours pratiques et mises en situation ainsi que de périodes de stages en entreprise. À la fin de l’examen final (épreuves écrites et orales), 120 crédits ECTS sont attribués. Par la suite, l’étudiant pourra entrer dans le monde du travail, ou s’il le désire se diriger vers une autre formation. Pour le BTS, il existe en France plus de 100 spécialisations portant sur une multitude de domaines. Par ailleurs, il faut distinguer les BTS et les BTSA, ces derniers étant des diplômes axés vers les secteurs agricoles et qui regroupent 16 spécialités. Parmi les BTS et BTSA les plus connus, on peut citer :

  • BTS communication
  • BTS management des unités commerciales (MUC)
  • BTS négociation et relation client (NCR)
  • BTS informatique
  • BTS design : design graphique, design de mode, design de produit et design d’espace
  • BTS tourisme
  • BTS assistant de gestion PME PMI
  • BTS commerce international
  • BTSA productions animales
  • BTSA gestion et maîtrise de l’eau
  • BTSA aménagement paysagers
  • BTSA production horticole
  • Etc. 

Si vous souhaitez faire un BTS, il est important de vous renseigner sur les modalités d’admission des établissements. Vous allez aussi devoir déposer un dossier de candidature complet et passer un entretient de motivation si cela s’avère nécessaire.

Les DUT

Le Diplôme Universitaire de Technologie (DUT) est une formation professionnelle qui, comme le BTS, se déroule en deux ans après le baccalauréat. L’enseignement se déroule généralement dans les IUT (Instituts universitaires de technologie), qui sont rattachés à des universités. Contrairement au BTS, le DUT ne s’obtient pas lors d’un examen final, mais par un système de contrôle continu durant l’année. Il existe différentes sortes de DUT, dont :

  • DUT gestion administrative et commerciale et organisations (GACO)
  • DUT techniques de commercialisation
  • DUT chimie
  • DUT gestion logistique et transport
  • DUT carrières juridiques
  • DUT carrières sociales
  • DUT informatique
  • DUT mesures physiques
  • Etc.

Généralement, l’entrée en DUT passe par l’étude de dossier et l’entretien de motivation. Cette admission est ouverte à tous les bacheliers, selon leurs filières. 

L’université

L’université est accessible à tous les bacheliers, toutes filières confondues. Et son appartenance à la fonction publique fait que les frais de scolarité y sont relativement bas, en comparaison avec ceux d’une école privée. Sur le plan de la formation, l’université propose des parcours plus théoriques, davantage axés sur la recherche. L’organisation des études se divise en trois niveaux qui aboutissent à l’obtention de 3 diplômes nationaux :

  • La licence, qui se prépare en 6 semestres, est disponible en filière générale ou professionnelle.
  • Le master se prépare en 4 semestres après l’obtention de la licence. Ici aussi, 2 filières sont possibles : le master recherche et le master professionnel.
  • Le doctorat est accessible aux étudiants disposant d’un master. Axé sur un travail de recherche, il se prépare en 6 semestres. Le diplôme est obtenu après soutenance d’une thèse.

Voir également : Quelle licence universitaire choisir ?

Les classes préparatoires aux grandes écoles

Parfois, il est indispensable de passer par la prépa avant de se lancer dans les études supérieures. La CPGE (classe préparatoire aux grandes écoles) apprête les étudiants souhaitant passer des concours d’entrée dans de grandes écoles. Cette formation se divise en trois : les filières économiques et commerciales, les filières scientifiques et enfin les filières littéraires. 

Les prépas économiques et commerciales

Au nombre de cinq, les prépas économiques et commerciales ont pour but de préparer l’entrée en école de commerce et de management :

  • Prépa ESC : option scientifique
  • Prépa ECE : option économique
  • Prépa ECT : option technologique
  • Prépa ENS D1 : droit et gestion
  • Prépa ENS D2 : méthode quantitative et gestion
  • Les prépas ENS D1 et D2 se font à l’université et au lycée en même temps.

Les prépas scientifiques

Ces classes permettent d’intégrer des écoles d’ingénieurs, des écoles de vétérinaires ou des ENS. A noter que les mathématiques représentent le point commun de toutes les prépas scientifiques.

Les prépas littéraires

Pour les bacheliers généraux et STD2A, ces classes mènent à des études en université, en école de commerce ou dans des écoles spécialisées. Cependant, il est à noter que la majorité des étudiants visent l’entrée dans les ENS (écoles normales supérieures). 

Voir également : Quelle classe préparatoire choisir ?

Les écoles spécialisées

Le paramédical

Pour entrer dans les métiers du secteur paramédical, vous pourrez postuler dans des concours qui permettent de faire des formations spécialisées. Comme pour le cas du concours d’infirmière, il peut exister des épreuves d’admission écrites et orales.

Le social

Les modalités d’entrée dans les écoles spécialisées du social sont les mêmes que ceux du secteur paramédical. Les concours comportent des épreuves à l’écrit et à l’oral.

L’art et l’architecture

Ces écoles privilégient l’univers du graphisme, du design, de l’édition, de la communication, de l’urbanisme… L’admission dans ces établissements se fait par voie de concours. Sachez que la sélection est très rude. Seuls les meilleurs sont acceptés. Alors, une très bonne préparation est vivement conseillée.

La police et l’armée

  • La police

Entrer dans la police (nationale ou municipale) se fait uniquement par voie de concours. Selon le niveau scolaire, il est possible de prétendre à de différents postes. Par exemple, le concours pour devenir adjoint de sécurité ne demande pas de diplôme. Celui pour devenir gardien de la paix, lui, nécessite un niveau bac. Pour souhaiter devenir élève commissaire, il vous faudra un bac+5. Les concours sont composés d’épreuves écrites, orales et sportives.

  • L’armée

Terre, air, mer ou gendarmerie, l’armée dispose de nombreux corps de métier. Les études ne sont pas obligatoires. Cela dépend de ce que vous visez, si vous souhaitez être militaire de rang (sans diplôme), sous-officier (bac) ou officier (prépa CPGE ou Saint-Cyr). Il faut cependant remplir certaines conditions (âge, casier judiciaire vierge, etc.). Il faut aussi passer les différentes épreuves de sélection. Quand vous serez admis, l’institution s’occupe de votre formation dans ses écoles d’application.