Enfant surdoué, haut-potentiel, précoce : réussir son orientation

Enfant surdoué, haut-potentiel, précoce : réussir son orientation

Pour l’enfant surdoué, haut-potentiel ou précoce, l’orientation doit être pensée autrement. En effet, le parcours classique n’est pas toujours adapté et le processus d’orientation ne peut être généralisé. Au-delà de leurs capacités hors du commun, ces enfants requièrent un accompagnement individuel adapté pour éviter l’échec scolaire et assurer leur futur professionnel.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Enfants surdoués, à haut-potentiel ou précoces : l’importance de l’évaluation

L’enfant surdoué, à haut-potentiel ou précoce présente de grandes capacités intellectuelles. Son rythme de développement cérébral est largement supérieur à celui des autres enfants de son âge.

Lorsque ses aptitudes ne sont pas décelées par les parents ou le personnel enseignant, le niveau de stimulation de l’enfant peut s’avérer insuffisant, compte tenu de ses capacités réelles.

La classe en tant que lieu d’apprentissage ne répond plus à ses attentes. L’enfant peut alors s’en désintéresser totalement et se retrouver en situation d’échec scolaire. Il en va de même lorsqu’il n’estime pas utile de fournir les efforts nécessaires pour suivre l’apprentissage classique.

Vous pensez que votre enfant fait partie des 3 % de surdoués ou précoces que compte la population scolaire française ? Il est indispensable de faire rapidement les évaluations nécessaires pour le confirmer. Ceci, pour une prise en charge plus adaptée afin qu’il puisse avoir une scolarité efficace et assurer son épanouissement.

Comment savoir que son enfant est surdoué ?

Pour ce faire, vous devez savoir reconnaître les signes évocateurs, bien qu’il ne soit pas possible de dresser des profils figés, la personnalité autant que les aptitudes variant d’un enfant à l’autre. L’important est de détecter quelques indices. Par exemple, si les performances de votre fille ou garçon diffèrent de celles de ses camarades de classe ou ses frères et sœurs.

Paradoxalement, certains de ces enfants rencontrent des difficultés à s’adapter à l’école ou en classe, tandis que d’autres ont d’excellents résultats. Dès lors un doute subsiste.

En tant que parent, vous pouvez demander un dépistage de la précocité intellectuelle. Le psychologue scolaire ainsi que les enseignants peuvent alors évaluer le cas de l’enfant et préconiser différents examens. Le bilan psychologique est un élément central de cette évaluation.

Celui-ci a pour objectif de définir les compétences de votre enfant, mais également les problèmes qu’il rencontre. C’est également un bon moyen de lui faire prendre conscience de ce qu’il est. L’évaluation aura pour effet de l’aider à retrouver une certaine confiance en ses capacités et de renforcer l’image qu’il a de lui-même.

Si vous le souhaitez, vous pouvez aussi faire appel à des professionnels qui se chargeront de faire passer des tests spécifiques à votre enfant. Il s’agit par exemple du test de QI, d’un bilan de la personnalité ou des tests de Wechsler.

Comment réussir leur orientation scolaire ?

Pour réussir l’orientation de l’enfant surdoué, à haut-potentiel ou précoce, vous disposez de plusieurs options. L’objectif est de permettre à votre fille ou votre garçon d’avoir une scolarité épanouissante. Cela lui permettra d’exploiter au mieux ses capacités. À la clé, un avenir professionnel prometteur.

Si votre enfant ne présente pas de problème particulier en cours, vous pouvez sans aucun doute l’inscrire dans une classe ordinaire. C’est aussi le cas s’il s’investit dans la vie de classe et reste curieux. Il n’aura pas besoin d’une prise en charge particulière du fait de son niveau intellectuel. Cependant, vous devez rester vigilant quant à ses résultats scolaires, mais également par rapport à son degré d’intégration.

Par contre, si votre enfant s’ennuie en classe et s’il n’arrive pas à s’adapter à l’école, il est indispensable de penser à des parcours plus adaptés. De plus, si son épanouissement est remis en cause, vous pouvez faire appel à des professionnels de l’orientation. Ils vous aideront à définir un parcours scolaire plus adapté à ses capacités.

À ce titre, les pouvoirs publics préconisent certaines dispositions pour la prise en charge de ces enfants considérés comme ayant des besoins spécifiques. Les établissements sont donc tenus d’étudier avec les parents les solutions pour mettre en place un programme personnalisé.

Ici, l’objectif est de trouver les centres d’intérêts de votre enfant et les matières dans lesquelles il excelle. Dans ce cas, vous pourrez convenir d’un programme plus enrichi qui répond au mieux à ses attentes. L’appui d’un professionnel est indispensable pour apporter une évaluation objective de ses capacités.

Parallèlement, vous pouvez aussi trouver des activités épanouissantes en dehors du milieu scolaire. Celles-ci permettront d’améliorer la qualité de vie de votre enfant. Jeux en plein air, sorties en famille ou sports d’équipe sont autant d’activités qui peuvent se révéler efficaces.

Vous avez aussi la possibilité de lui faire sauter une classe. Cette solution est proposée lorsque l’enfant s’ennuie ou que les parents désirent l’intégrer dans un groupe jugé plus adapté à son niveau intellectuel. Il faut savoir que le contexte de l’apprentissage est essentiel pour le développement de ses capacités.

Il faut aussi savoir que l’orientation scolaire revêt une importance capitale. En effet, seul un tiers des enfants surdoués, à haut-potentiel ou précoces poursuivent leurs études supérieures et obtiennent un diplôme. Ainsi, le diagnostic doit être réalisé le plus tôt possible pour permettre une meilleure prise en charge.

Dans certains cas, l’orientation scolaire ne suffit pas toujours pour s’assurer que votre enfant réussisse ses études. Ainsi, vous devez envisager la possibilité d’un accompagnement psychologique plus poussé l’aidant à mieux gérer sa différence.